Comment lancer sa boîte quand on est salarié ?

Mar 4, 2018Business

Il arrive parfois qu’on aie le cul entre 2 chaises. T’es dans un taf qui te plait pas forcément, qui paye pas plus que ça et tu as des idées plein la tête ou une passion. Toi aussi tu veux devenir le prochain Footkorner, Tacos Avenue, ou sortir ta marque de sapes et habiller tous les petits fils à papa qui se la jouent street. Ou alors juste faire comme ton pote d’enfance qui a fait un CAP plomberie ou maçonnerie et qui aujourd’hui roule en grosse BM ou Audi. Parce que OUI, y’a de la thune dans l’artisanat. En vrai il y a de la thune partout, du moment que tu fais les choses bien. Comment faire les choses bien? On en parlera dans un prochain article.

Là je te parle à toi. A toi qui tape les 35h/38h pour un patron qui ne te calcule même pas et qui te prend pour un abruti, à toi commercial à la prime qui fait 50h par semaine sans compter les trajets et payer à la com’ pour sortir un 1800€/mois, à toi qui a tout un tas de diplôme parce qu’on t’as dis que faire un Bac S allait te rendre riche et heureux…

Si tu lit cet article c’est que tu as envie de te lancer, de monter ta boîte. Mais pas facile quand on a un loyer à payer ou un crédit à rembourser.

Ça fait 7 ans que je suis en CDI et bientôt 2 ans que j’ai créé ma boîte avec un ami. On a développé une application de mise en relation pour les joueurs de foot. Et ni lui ni moi ne sommes développeur.  Alors comment bosser 38h en entreprise par semaine et crée sa boîte à côté ? C’est simple et ça se résume en 2 mots : choix et travail.

Choisir.

Tu dois faire le trie dans ta vie, des sacrifices. Pose sur le papier ce qui te tiens le plus à cœur: ami, famille, hobbies, boulot, projet. Et tu en gardes juste 2. Seulement 2! C’est tout! Le reste tu n’auras plus le temps. Dis toi bien que ce que tu es en train de faire à temps partiel, tu as des personnes qui sont en train de bosser à temps plein dessus. Parfois même toute une équipe. Donc choisi bien tes priorités.

Tu dois aussi choisir un associé, voir 2. Et oui, si tu veux aller loin et aller vite il va falloir apprendre à partager. Et attention pas avec n’importes qui. S’associer c’est comme le mariage, tu ne te maries pas avec n’importe qui.
Et arrête tout de suite de te prendre pour le petit chef, pour le moment y’a rien, donc t’as rien. Tu dois devenir un leader, s’ils bossent tu dois bosser 2 fois plus qu’eux. Tu dois leur donner envie de donner le meilleur d’eux même, pour eux, pas pour toi. Ton projet devient votre projet. Choisi bien tes associés.

Travail.

J’ai fais en sorte de modifier mes horaires de boulot pour commencer tôt et finir tôt : 8h -16h30. Le temps de rentrer il est 17h (à 16h30 j’évites les bouchons).

Ça me permet de bosser jusqu’à 19h, l’heure à laquelle ma nana rentre du boulot. Je passe du temps avec elle, on se fait à manger et on se cale devant un film ou Netflix. Il est 23h. Je me remet au boulot jusqu’à environ 1h du matin. J’essaye de ne pas me coucher trop tard pour être en forme, je me lève à 7h. Ça me permet de bosser environ 3/4h par jour. Et vu que j’ai un associé qui fait la même ça nous fait pas loin de 8h de boulot par jour. C’est pas mal.

Apprend à devenir efficace. 8h/jour c’est bien et c’est peu. Du coup entraîne toi, recommence les choses et ne passe pas 50 ans à réfléchir. Il faut que tu apprenne à aller vite, à te rater vite, et à recommencer vite. La première fois ne sera jamais la bonne. Tu vise la perfection ok mais dis toi qu’une maison ne se construit pas avec une seule brique.

Ensuite avant de quitter ton job teste à fond ton idée, il y a mille façon de tester ton idée :
– Tu veux lancer ta marque de fringue? Tu peux créer un site internet en une soirée avec wix et mettre tes produits en ligne.
– Tu veux ouvrir un foodtruck et vendre des burgers? Tu peux improviser un resto chez toi le soir, tu dis à tes potes de venir avec des amis et pour 5€ tu leur fais une petite formule burger+frites et boisson. Et à la fin du repas tu leur demande ce qu’ils en ont pensé.

Peu importe le projet il y a moyen de tester ton idée avec peu de moyen et d’investissement. Tu n’as pas besoin d’argent pour commencer, tu as juste besoin de détermination. L’argent tu en auras besoin pour grandir, pour accélérer.

Avant de se décider à lancer notre appli voici les différentes étapes qu’on a réaliser :
– Nous en avons d’abord parlé autour de nous, à 5/6 amis qui jouent au foot.
– On a trouvé un nom, un logo et on a crée une page Facebook qu’on a partagé sur nos profils et ceux de nos amis. Avec ça on a dû récolter une cinquantaine de like.
– Nous avons ensuite fait un sondage via un formulaire (Google Form) et j’ai demandé à mes contact de faire tourner. On a eu plus de 100 réponses.
– Ensuite nous avons appelé les centres de montpellier pour leur parler de notre projet comme s’il existait déjà et qu’il allait sortir dans quelques semaine histoire de savoir si ils étaient VRAIMENT intéressés. Sur les 4 centres ils étaient tous chaud.
– Et c’est à partir de ce moment là qu’on a cherché un developpeur avec qui bosser pour la version bêta.

Bien valider son marché et son idée avant de commencer va te permettre d’aller plus vite et surtout de ne pas bosser pour rien. 1 boîte sur 2 coule parce qu’elle n’a pas bien validé son marché.

Ah oui dernier petit conseil : arrête de croire que ton idée est révolutionnaire et qu’on va te piquer l’idée. Les gens ont d’autres choses à faire et ce qui compte ce n’est pas l’idée, c’est l’exécution. Apprend à en parler le plus possible, avec des proches pour commencer et ensuite avec des inconnus. Ne te vexe pas si on critique ton projet. Soit la personne ne fait pas partie de la cible, soit tu l’as juste mal présenté. Et dans tous les cas ça va te permettre de t’améliorer. Et de prendre moins de risque quand tu te lancera.

Si tu veux d’autres conseil tu peux nous contacter, on sera ravis d’en parler. Et continue à suivre notre site et notre page Facebook.